La Nouvelle-Écosse adopte une approche solide et coordonnée pour la formation des fournisseurs de soins de santé primaires

En Nouvelle-Écosse, les ressources offrant des soins palliatifs sur le terrain sont rares, et les équipes de spécialistes ne peuvent prendre en charge tous les patients nécessitant de tels soins. Ils ne devraient pas non plus être obligés de le faire!

« Tous les fournisseurs de soins de santé devraient posséder des compétences de base en soins palliatifs et savoir où et comment accéder aux soins prodigués par des spécialistes, au besoin », a déclaré Cheryl Tschupruk, directrice de l’intégration des soins palliatifs à la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse (RSNE). « À titre de patient, vous ne devriez pas avoir à compter sur la chance pour trouver un praticien en soins palliatifs. »

La RSNE travaille en étroite collaboration avec les fournisseurs de soins palliatifs et les intervenants pour mettre en œuvre la stratégie de la province en cette matière. Le cadre directeur en place vise à améliorer la qualité des soins fournis aux patients et à leur famille, peu importe où ils se trouvent dans le système. Pour ce faire, la RSNE s’attache en particulier à renforcer les connaissances, les compétences et la confiance des fournisseurs de soins de santé primaires, notamment des médecins, des infirmières praticiennes, des ambulanciers paramédicaux, des infirmières à domicile et du personnel hospitalier.

Par le passé, la RSNE offrait au moins trois programmes officiels de formation sur les soins palliatifs afin de renforcer la confiance et la compétence des fournisseurs de soins de santé, mais la capacité de la Régie à les maintenir tous en place était limitée. En effet, chaque programme avait sa propre infrastructure en ce qui a trait à la collecte de données, à la mise à jour de programmes de formation et à l’intégration des directives cliniques. La RSNE a donc décidé de choisir un programme de formation qui serait offert dans toute la province, ce qui permettrait à son équipe de mieux cibler ses efforts, ses investissements, ses ressources et son soutien.

L’équipe a mis au point un cadre de compétences en soins palliatifs et a fait un recoupement de tous les programmes de formation proposés, y compris la formation Les fondements du LEAP de Pallium, afin de répertorier les programmes qui permettraient aux participants d’acquérir les aptitudes et les compétences correspondant le mieux aux priorités de la RSNE.

Les résultats de l’exercice montrent que Les fondements du LEAP correspondent aux critères de la RSNE, un constat appuyé par le groupe de travail sur le renforcement des capacités de l’organisme, qui a recommandé d’adopter le programme.

« En offrant la formation Les fondements du LEAP, nous mettons sur pied un groupe de fournisseurs qui possèdent les compétences essentielles dont notre province a besoin », a déclaré Mme Tschupruk. « Cela nous permet d’être plus efficaces avec nos ressources, car nous partageons les responsabilités tout en améliorant l’accès aux soins palliatifs. »

La formation Les fondements du LEAP s’intègre bien dans la Nova Scotia Department of Health and Wellness’ integrated palliative care strategy [stratégie de soins palliatifs intégrés du ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse], qui a été dévoilée en 2014. L’un des piliers est axé sur le renforcement des capacités et le changement des pratiques. L’objectif de ce pilier est de déterminer une stratégie et un programme de formation provinciaux, ce que la RSNE a accompli en réalisant son analyse comparative et en fin de compte, en choisissant Les fondements du LEAP. Toute la stratégie est centrée sur la fourniture de services intégrés. Grâce au cours Les fondements du LEAP, la RSNE peut proposer une formation pratique pour promouvoir cette intégration.

Depuis qu’elle a retenu le LEAP, la RNSE a offert Les fondements du LEAP et le LEAP Soins de longue durée à plus de 1 200 fournisseurs de soins de santé, ainsi que le LEAP Paramédical à plus de 1 000 premiers répondants. Dans les années à venir, la RNSE se fixe comme objectif de former entre 400 et 500 fournisseurs de soins de santé par année.
Que pensent les participants du cours Les fondements du LEAP? « Près de 100 % des personnes qui suivent la formation en ont une opinion favorable », déclare Mme Tschupruk. « Nous avons généralement des listes d’attente pour ces cours, ce qui est toujours un bon signe. » Parfois, la RNSE reçoit des commentaires selon lesquels la formation semblait aller trop vite ou précisant que le cadre n’était pas idéal; elle prend chaque suggestion au sérieux afin d’améliorer continuellement son offre.

Mme Tschupruk aime Les fondements du LEAP, car la dynamique en classe aide à établir des relations entre les fournisseurs de soins de santé d’un peu partout dans la province. « Les avantages vont au-delà du contenu de la formation, dit-elle. La réunion de personnes jouant différents rôles et appartenant à diverses disciplines crée une relation de confiance, ce qui est essentiel en matière de soins de santé. »
En ce qui a trait à l’avenir, la RNSE a appris qu’il était important d’élaborer des calendriers annuels de formation. Actuellement, l’équipe d’animateurs fixe les dates de formation sur une base ad hoc; elle publicise une séance, comble les places, dispense la formation et commence ensuite à planifier la séance suivante. Mme Tschupruk aimerait adopter une approche mieux coordonnée afin que les prestataires de soins de santé puissent planifier et décider judicieusement du moment où ils suivront la formation.

Depuis que la province a retenu Les fondements du LEAP comme formation dans la province, Mme Tschupruk a constaté un changement de mentalité chez les professionnels de la santé offrant des soins primaires. En effet, ces derniers sont désormais conscients du fait que les soins palliatifs sont une responsabilité partagée, chacun ayant un rôle à jouer. Aujourd’hui, la Nouvelle-Écosse compte un bassin croissant de fournisseurs de soins palliatifs qualifiés, ce qui lui permet d’être plus efficace avec ses ressources tout en améliorant l’accès à ces soins pour les patients qui pourraient en bénéficier.

Mme Tschupruk encourage les autres autorités sanitaires à adopter une approche mûrement réfléchie en ce qui a trait à la formation efficace en soins palliatifs des fournisseurs de soins dans leur province. Elle recommande aux provinces de déterminer les compétences attendues des fournisseurs de soins de santé et de chercher la solution de formation qui sera la plus efficace pour acquérir ces compétences de base. Pour ce qui est de la Nouvelle-Écosse, le matériel didactique LEAP de Pallium continue de répondre aux besoins.

Le cours de deux jours intitulé Les fondements du LEAP (Les essentiels de l’approche palliative) est destiné aux professionnels de la santé qui soignent des patients atteints d’une maladie limitant l’espérance de vie, mais dont la spécialité n’est pas les soins palliatifs. Accrédité par le Collège des médecins de famille du Canada pour un maximum de 28 crédits Mainpro+, le cours Les fondements du LEAP a été élaboré et revu par des pairs appartenant à une équipe pancanadienne d’experts bénévoles composée de spécialistes du domaine, déterminés à promouvoir l’approche palliative. Les participants acquièrent ainsi les aptitudes et les compétences essentielles de l’approche palliative, tout en constituant des équipes solides et en favorisant la collaboration entre les fournisseurs de différents organismes.

Pour plus de renseignements sur le matériel didactique LEAP, visitez la page Nos cours.

References:

[1] https://novascotia.ca/dhw/palliativecare/documents/Pallative-Care-Progress-Report.pdf (en anglais seulement) (page 8)